Tendez l'oreille ...

 

Voici quelques pensées d'un coiffeur qui aime son métier ...

 

Malheureusement le respect du rendez-vous se perd.

Ne soyez pas étonné si nous vous proposons un nouveau rendez-vous lorsque vous serez trop en retard. Car il est hors de question que le prochain client  soit "puni" pour le retard du client précédent. 

La façon dont on agit un jour, est la façon dont on agit tous les jours. 

 

La nature n'a pas besoin de l'homme, mais l'homme a besoin de la nature !

C'est pourquoi nous utilisons des produits respectueux de la nature, composés d'ingrédients biodégradables, de contenants 100% recyclables, sans test sur les animaux.  Pour plus d'infos :

http://fr.kevinmurphy.com.au/choices-we-make/the-environment/

 

Le prix est en rapport avec la qualité que nous estimons donner à notre service. Mais effectivement il ne doit pas convenir à chacun 😇

 

Mes mains ne peuvent pas plaire à chacun, ni ma façon de travailler.

C'est pas pour cela que c'est "mal fait".

Il est important que le résultat plaise d'abord à celui qui le portera !

Et cela est important !

 

Lorsque l'on perd un client, cela nous rend triste. Mais c'est le droit de chacun de choisir un autre salon.

Un client parti peut toujours revenir... et nous aimons continuer à saluer nos anciens clients 👍

 

De la concurrence à Eupen, il y en a ...

Merci à eux, car ils nous obligent à toujours faire de notre mieux.

Et nous avons de chouettes relations avec la plupart d'entre eux ! 

 

Le client vient en retard = c'est dommage pour lui, car c'est lui qui y perdra. Nous allons essayer de rattraper le retard, donc nous "dépêcher" dans la mesure du possible.

Par contre, un client qui vient 5 minutes en avance est un client gâté...

A méditer ...

 

Votre GSM est dans votre poche, ou dans votre veste.

Ne vous sentez pas obligé de répondre lorsqu'il sonne. Vous et les autres clients autour de vous avez le droit de profiter de cette demi-heure de tranquillité, sans cet appareil !!

 

Et pensez-y, votre Image et votre Bien-être, on s’en occupe.